Le coin lecture de lapiculteur.com

Revenons sur une étape clé, l’extraction du miel.

par | 09 Oct 2021 | 0 commentaires

 

Revenons sur une étape clé, l’extraction du miel.

Car même parmi les (véritables) extractions à froid, des différences existent !

Au niveau de l’outillage, l’usage de centrifugeuses est le plus commun, car bien plus rapide qu’un passage en presse. Un miel extrait par centrifugeuse n’aura cependant pas les qualités d’un miel pressé.

L’extracteur-centrifugeuse, pour expulser le miel du fond des alvéoles, tourne à une vitesse telle que les gouttelettes de miel viennent se fracasser contre les parois de l’appareil. Des microbulles d’air se forment alors dans le miel, absorbant une grande partie des tanins et des essences du miel. Ces derniers seront donc expulsé hors du miel lorsqu’éclateront les bulles d’air remontées à la surface.

Ce phénomène explique les effluves aromatiques présentes dans les mielleries utilisant ce types de procédé agressif – et bien que plaisant, ces parfums évaporés ne seront pas présent en bouche lors de la dégustation du miel… Et les miels donc sujets à une oxydation plus rapide, avec un parfum qui s’estompe à chaque ouverture de pot.

Bref, tout cela pour dire qu’un miel pressé à froid, c’est un gage de qualité et d’un goût authentique, proche au possible du miel tout juste sorti de la ruche !

Car rappelons le, le miel est avant tout une denrée fine, précieuse, avec un potentiel de bienfaits excellents pour la santé. Préserver la richesse des essences du miel est pour nous le moyen de délivrer à travers un goût intense, les parfums de la nature et des saisons, mais aussi de nous assurer que les propriétés curatives du miel resteront intactes jusqu’à la dernière dégustation…

 A bientôt

Shares
  • Facebook
  • LinkedIn

Pin It on Pinterest

Share This