L'abeille en danger de disparition, et par ricochet l'humanité aussi.

Aujourd'hui, l'abeille est en danger

 Et par ricochet l'humanité aussi...

Les abeilles sont victimes d'agressions extérieures

- Les abeilles en danger sont bien évidemment victimes de l'utilisation des pesticides et autres traitements.

- Les abeilles en danger sont victimes de l'appauvrissement de la biodiversité, dû à une agriculture intensive et à la monoculture. L'abeille a aujourd'hui de plus en plus de mal à diversifier son alimentation. Moins bien nourries donc plus fragiles, les abeilles d'hiver résistent moins aux maladies et ont du mal, à la sortie de l'hiver, à vivre jusqu'à l'arrivée des nouvelles abeilles du printemps.  De ce fait de nombreuses colonies disparaissent à cette période charnière.

Les abeilles sont victimes de pratiques apicoles abusives

- Les abeilles en danger, victimes de l'utilisation massive par certains apiculteurs de souches d'abeilles, originaires de zones climatiques plus clémentes (méditerranéenne ou plus rare africaine), ou issues de croisements hybrides. Elles ont  une douceur et une productivité que ne possèderait pas l'abeille noire, mais libres de se croiser avec nos abeilles locales, elles développent des caractères génétiques d'hyper-agressivité, et sont incapables de ralentir leur activité en hiver. Elles meurent alors de faim et de froid.

- En danger, les abeilles sont victimes du comportement de certains apiculteurs qui, par la conduite de leurs ruchers, affaiblissent les abeilles. Le "nourrissement spéculatif" qui consiste à récupérer tout le miel et à nourrir l'essaim avec du glucose a pour effet d'affaiblir la colonie et de la rendre sujette aux maladies. C'est pourquoi les traitements sont de plus en plus nombreux, créant un appauvrissement des résistances naturelles des abeilles.

La liste n'est pas exhaustive, les exemples sont encore nombreux comme :

- L'essaimage des abeilles où 50% d'entre elles périssent...

- Des ruches productives trop grandes où l'on voit des abeilles mortes de faim ou de froid avec pourtant de la nourriture présente dans la ruche.

- La pollinisation de mono-culture ...

Ruche et colonie d'abeilles noires sauvéesSi nous ne faisons rien concrètement,

nous disparaîtrons avant elles !

Comment Agir

 

 

Vous souhaitez promouvour notre site, vous trouverez ici les codes pour insérer un lien sur votre site.